New York – Les premiers jours : programme et astuces

Coucou les Poucinettes !

Me voici de retour avec mon deuxième article sur notre voyage à New York ! Je vous y parlerai essentiellement de notre voyage en avion, de notre arrivée sur le sol américain, je vous y donnerai quelques astuces à prévoir et je vous présenterai les premiers jours de notre séjour et les activités que nous avons entreprises.

Nous avons quitté Strasbourg à 6.00 du matin, direction Paris Charles de Gaulle en TGV. Le voyage dure 1h50, c’est absolument incroyable lorsque je repense qu’avant l’ouverture de la ligne de TGV entre Strasbourg et Paris, il fallait compter 4 heures de voyage en train ! Nous sommes arrives à la gare TGV de Charles de Gaulle à 8.00 et avons rejoint à pied, après 10 minutes de marche, le terminal de l’aéroport Charles de Gaulle. Hyper facile et pratique.

A l’aller, nous avons voyagé léger, dans le sens où nous avions chacun une grande valise, à l’intérieur de laquelle se trouvait une valise cabine. L’idée étant d’emporter très peu d’affaires à l’aller et de faire des achats sur place. Je vous publierai bien sûr un article sur mes achats new-yorkais ….. pour lesquels j’avais prévu un budget conséquent, surtout pour la partie vestimentaire.

Nous sommes allés directement enregistrer nos bagages, opération pour laquelle nous avons pu profiter, grâce à nos billets « Business » d’une ligne prioritaire. C’était emballé en 15 minutes. Nous avons ensuite pu bénéficier de l’accès au « VIP Lounge », à savoir un salon réservé aux clients « Business », dans lequel vous pouvez déguster, dans une atmosphere agréable, un copieux buffet de petit-déjeuner à volonté, installés dans de confortables fauteuils tous équipés de prises électriques vous permettant de recharcher vos appareils. Il y a également un vaste choix de journaux et/ou revues à votre disposition. De quoi attendre votre vol sereinement et en toute décontraction.

L’heure d’embarquer approchant à grands pas (notre avion devait décoller à 11.00), nous nous sommes rendus à la porte d’embarquement. Là aussi, nous avons pu embarquer en « prioritaire » et avons découvert nos sièges en classe affaires. Quelle découverte ! De véritables fauteuils, permettant la position assise jusqu’à la position allongée, énormément d’espace pour les jambes longues, une petite trousse de toilette de bienvenue contenant un masque pour dormir, une paire de chaussettes (j’ai découvert qu’on voyage beaucoup plus agréablement lorsqu’on peut enlever ses chaussures), un nécessaire de toilette (brosse à dents, dentifrice). Egalement à disposition une petite bouteille d’eau, une couverture et un oreiller. A peine installés, on nous propose déjà une coupe de champagne et du jus d’orange. Quelle agréable entrée en matière.

Puis vient l’heure du décollage, qui se fait tout en douceur, confortablement installés dans nos fauteuils de luxe pour un vol qui doit durer 8h30 ! Arrivée prévue à New York à 13.00, heure locale. Peu après le décollage, le personnel naviguant (2 stewarts et 2 hôtesses pour 20 passagers) vient prendre la commande du déjeuner, pour lequel nous avons le choix entre plusieurs menus. Et c’est déjà l’heure de l’apéro. Je commande un porto que je déguste à 8000 pieds d’altitude. On nous apporte des serviettes tièdes (comme dans les restaurants chinois) pour nous rafraîchir avant le repas.

La nourriture est excellente, le service parfait. Un peu plus tard, on nous distribue des tablettes individuelles Samsung ainsi que des casques Bose, pour nous permettre de regarder un ou plusieurs films parmi une sélection de plus de 50 titres (des plus connus et récents comme Lalaland ou Lion aux plus anciens comme Spiderman ou toute la série des Harry Potter), de quoi passer le temps de la façon la plus agréable. Et l’heure d’atterrir à déjà sonné. Tout se passe merveilleusement bien. Nous foulons le sol américain, non sans une certaine émotion. Il fait beau et chaud.

Nous sortons de l’avion et nous dirigeons vers la douane, là c’est un peu moins agréable. Nous sommes « parqués » tel du bétail dans un immense hall, délimité par des cordons, et nous faisons la queue, régulièrement rappelés à l’ordre par un garde chiourme fémininE, qui nous aboie dessus à intervalles réguliers si par malheur nous n’avançons pas assez vite, ou trop vite. Gggrr, pas génial le premier contact ! Arrive notre tour, le douanier épluche nos passeports, nous regarde ou plutôt nous dévisage avec insistance. Il nous questionne sur les raisons de notre séjour, sur notre hébergement, comment nous l’avons trouvé, à qui appartient l’appartement que nous louons, quand nous avons prévu de quitter le sol américain. Bref, un interrogatoire auquel  nous nous soumettons sans broncher, sachant que c’est l’étape obligatoire pour notre semaine de vacances.

Nous récupérons nos bagages pour rejoindre notre location.  Dans mon premier article sur New-York, je vous faisais part de ma découverte du site « Bons Plan New York », qui est une mine d’informations pour organiser son voyage. La société CarmelLimo était vivement recommandée pour organiser les transferts et/ou déplacements une fois sur place. J’ai pu accomplir toutes les formalités par Internet en réservant un mini-van pour 5 personnes et 5 bagages, pour nous rendre de l’aéroport JFK à notre location, soit environ 30mn de trajet. Il nous en a coûté 68 dollars tout comprix (taxes, péages et pourboires), moins cher que si nous avions dû prendre deux taxis.

Nous sommes arrivés vers 14.00 à notre location, située dans le Queens, que nous avions trouvée sur le site « Homelidays » (je vous décris cette location dans mon article precedent). Nous prenons possession des lieux, essayons de nous repérer. Il est environ 15.00 lorsque nous décidons de partir à la découverte du quartier et de ses environs. La station de metro la plus proche de notre location se situait à 10mn de marche. Je recommande à toutes celles et ceux qui se rendent à New-York pour une semaine d’acheter une carte de métro illimitée, valable 7 jours à compter de la première utilisation. Elle coûte 30 dollars, sachant qu’un aller simple vaut déjà 2.75, en moins de 12 trajets elle est rentabilisée. On peut l’acheter dans la station même, où très souvent il y a un guichet ouvert 24h/24. Si vous payez en espèces vous pouvez l’acheter au guichet, si vous souhaitez payer avec une carte bancaire, il faudra l’acheter à un distributeur, dont chaque station est pourvue.

Nous sommes descendus à proximité de Long Island, au bord de l’Hudson. Là-bas nous avons pris une navette fluviale (payante) pour nous render du côté de DUMBO (Down Under the Manhattan and Brooklyn Overpasses), c’est à dire à proximité des ponts de Brooklyn et de Manhattan, dans le sud de Manhattan. Puis nous avons entrepris la traversée du pont de Brooklyn. Pittoresque et très fréquenté, il faut compter une bonne demi-heure à pied. Puis diner dans un restaurant irlandais et retour à la location car ce fût une longue journée et les troupes sont fatiguées.

Après une bonne nuit de sommeil, nous attaquons la deuxième journée par un copieux petit déjeuner dans un bar à bagels. Sublimissime et délicieux. Ce sera notre rituel tout au long de notre séjour. C’est d’ailleurs pour cette raison que je suis devenue fan de bagels et que j’envisage très sérieusement d’en faire moi-même. Puis nous avons pris le metro et traversé tout Manhattan pour nous rendre à Battery Park, point de départ du ferry pour visiter la statue de la Liberté et Ellis Island.

Nous avons ensuite visité le Musée d’Histoire Naturelle, immense et très bien fait, avec une multitude de choses à voir. A la sortie, nous avons traversé Central Park pour nous rendre à l’ONU, où j’avais reservé une visite. Les visites se réservent via leur site Internet, il y a plusieurs options linguistiques chaque jour et il faut savoir que c’est un lieu touristique très prisé à New-York. Ce fut une visite très intéressante et riche d’enseignements, à faire si vous êtes dans le coin.

Je vous passe les détails de toutes les visites, chacun organise son programme comme il l’entend et visite les différents lieux touristiques à son rythme pour y voir ce qui l’intéresse. Nous ne sommes pas spécialement fans des musées par exemple, mais aller à New York sans visiter certains musées emblématiques serait tout de même dommage.

Nous avons toujours terminé la journée par un bon repas au restaurant, puis direction la location pour un repos bien mérité.

J’espère que cet article vous aura plu et que vous attendrez le prochain avec impatience…..

Bisous les Poucinettes