New York – Les premiers jours : programme et astuces

Coucou les Poucinettes !

Me voici de retour avec mon deuxième article sur notre voyage à New York ! Je vous y parlerai essentiellement de notre voyage en avion, de notre arrivée sur le sol américain, je vous y donnerai quelques astuces à prévoir et je vous présenterai les premiers jours de notre séjour et les activités que nous avons entreprises.

Nous avons quitté Strasbourg à 6.00 du matin, direction Paris Charles de Gaulle en TGV. Le voyage dure 1h50, c’est absolument incroyable lorsque je repense qu’avant l’ouverture de la ligne de TGV entre Strasbourg et Paris, il fallait compter 4 heures de voyage en train ! Nous sommes arrives à la gare TGV de Charles de Gaulle à 8.00 et avons rejoint à pied, après 10 minutes de marche, le terminal de l’aéroport Charles de Gaulle. Hyper facile et pratique.

A l’aller, nous avons voyagé léger, dans le sens où nous avions chacun une grande valise, à l’intérieur de laquelle se trouvait une valise cabine. L’idée étant d’emporter très peu d’affaires à l’aller et de faire des achats sur place. Je vous publierai bien sûr un article sur mes achats new-yorkais ….. pour lesquels j’avais prévu un budget conséquent, surtout pour la partie vestimentaire.

Nous sommes allés directement enregistrer nos bagages, opération pour laquelle nous avons pu profiter, grâce à nos billets « Business » d’une ligne prioritaire. C’était emballé en 15 minutes. Nous avons ensuite pu bénéficier de l’accès au « VIP Lounge », à savoir un salon réservé aux clients « Business », dans lequel vous pouvez déguster, dans une atmosphere agréable, un copieux buffet de petit-déjeuner à volonté, installés dans de confortables fauteuils tous équipés de prises électriques vous permettant de recharcher vos appareils. Il y a également un vaste choix de journaux et/ou revues à votre disposition. De quoi attendre votre vol sereinement et en toute décontraction.

L’heure d’embarquer approchant à grands pas (notre avion devait décoller à 11.00), nous nous sommes rendus à la porte d’embarquement. Là aussi, nous avons pu embarquer en « prioritaire » et avons découvert nos sièges en classe affaires. Quelle découverte ! De véritables fauteuils, permettant la position assise jusqu’à la position allongée, énormément d’espace pour les jambes longues, une petite trousse de toilette de bienvenue contenant un masque pour dormir, une paire de chaussettes (j’ai découvert qu’on voyage beaucoup plus agréablement lorsqu’on peut enlever ses chaussures), un nécessaire de toilette (brosse à dents, dentifrice). Egalement à disposition une petite bouteille d’eau, une couverture et un oreiller. A peine installés, on nous propose déjà une coupe de champagne et du jus d’orange. Quelle agréable entrée en matière.

Puis vient l’heure du décollage, qui se fait tout en douceur, confortablement installés dans nos fauteuils de luxe pour un vol qui doit durer 8h30 ! Arrivée prévue à New York à 13.00, heure locale. Peu après le décollage, le personnel naviguant (2 stewarts et 2 hôtesses pour 20 passagers) vient prendre la commande du déjeuner, pour lequel nous avons le choix entre plusieurs menus. Et c’est déjà l’heure de l’apéro. Je commande un porto que je déguste à 8000 pieds d’altitude. On nous apporte des serviettes tièdes (comme dans les restaurants chinois) pour nous rafraîchir avant le repas.

La nourriture est excellente, le service parfait. Un peu plus tard, on nous distribue des tablettes individuelles Samsung ainsi que des casques Bose, pour nous permettre de regarder un ou plusieurs films parmi une sélection de plus de 50 titres (des plus connus et récents comme Lalaland ou Lion aux plus anciens comme Spiderman ou toute la série des Harry Potter), de quoi passer le temps de la façon la plus agréable. Et l’heure d’atterrir à déjà sonné. Tout se passe merveilleusement bien. Nous foulons le sol américain, non sans une certaine émotion. Il fait beau et chaud.

Nous sortons de l’avion et nous dirigeons vers la douane, là c’est un peu moins agréable. Nous sommes « parqués » tel du bétail dans un immense hall, délimité par des cordons, et nous faisons la queue, régulièrement rappelés à l’ordre par un garde chiourme fémininE, qui nous aboie dessus à intervalles réguliers si par malheur nous n’avançons pas assez vite, ou trop vite. Gggrr, pas génial le premier contact ! Arrive notre tour, le douanier épluche nos passeports, nous regarde ou plutôt nous dévisage avec insistance. Il nous questionne sur les raisons de notre séjour, sur notre hébergement, comment nous l’avons trouvé, à qui appartient l’appartement que nous louons, quand nous avons prévu de quitter le sol américain. Bref, un interrogatoire auquel  nous nous soumettons sans broncher, sachant que c’est l’étape obligatoire pour notre semaine de vacances.

Nous récupérons nos bagages pour rejoindre notre location.  Dans mon premier article sur New-York, je vous faisais part de ma découverte du site « Bons Plan New York », qui est une mine d’informations pour organiser son voyage. La société CarmelLimo était vivement recommandée pour organiser les transferts et/ou déplacements une fois sur place. J’ai pu accomplir toutes les formalités par Internet en réservant un mini-van pour 5 personnes et 5 bagages, pour nous rendre de l’aéroport JFK à notre location, soit environ 30mn de trajet. Il nous en a coûté 68 dollars tout comprix (taxes, péages et pourboires), moins cher que si nous avions dû prendre deux taxis.

Nous sommes arrivés vers 14.00 à notre location, située dans le Queens, que nous avions trouvée sur le site « Homelidays » (je vous décris cette location dans mon article precedent). Nous prenons possession des lieux, essayons de nous repérer. Il est environ 15.00 lorsque nous décidons de partir à la découverte du quartier et de ses environs. La station de metro la plus proche de notre location se situait à 10mn de marche. Je recommande à toutes celles et ceux qui se rendent à New-York pour une semaine d’acheter une carte de métro illimitée, valable 7 jours à compter de la première utilisation. Elle coûte 30 dollars, sachant qu’un aller simple vaut déjà 2.75, en moins de 12 trajets elle est rentabilisée. On peut l’acheter dans la station même, où très souvent il y a un guichet ouvert 24h/24. Si vous payez en espèces vous pouvez l’acheter au guichet, si vous souhaitez payer avec une carte bancaire, il faudra l’acheter à un distributeur, dont chaque station est pourvue.

Nous sommes descendus à proximité de Long Island, au bord de l’Hudson. Là-bas nous avons pris une navette fluviale (payante) pour nous render du côté de DUMBO (Down Under the Manhattan and Brooklyn Overpasses), c’est à dire à proximité des ponts de Brooklyn et de Manhattan, dans le sud de Manhattan. Puis nous avons entrepris la traversée du pont de Brooklyn. Pittoresque et très fréquenté, il faut compter une bonne demi-heure à pied. Puis diner dans un restaurant irlandais et retour à la location car ce fût une longue journée et les troupes sont fatiguées.

Après une bonne nuit de sommeil, nous attaquons la deuxième journée par un copieux petit déjeuner dans un bar à bagels. Sublimissime et délicieux. Ce sera notre rituel tout au long de notre séjour. C’est d’ailleurs pour cette raison que je suis devenue fan de bagels et que j’envisage très sérieusement d’en faire moi-même. Puis nous avons pris le metro et traversé tout Manhattan pour nous rendre à Battery Park, point de départ du ferry pour visiter la statue de la Liberté et Ellis Island.

Nous avons ensuite visité le Musée d’Histoire Naturelle, immense et très bien fait, avec une multitude de choses à voir. A la sortie, nous avons traversé Central Park pour nous rendre à l’ONU, où j’avais reservé une visite. Les visites se réservent via leur site Internet, il y a plusieurs options linguistiques chaque jour et il faut savoir que c’est un lieu touristique très prisé à New-York. Ce fut une visite très intéressante et riche d’enseignements, à faire si vous êtes dans le coin.

Je vous passe les détails de toutes les visites, chacun organise son programme comme il l’entend et visite les différents lieux touristiques à son rythme pour y voir ce qui l’intéresse. Nous ne sommes pas spécialement fans des musées par exemple, mais aller à New York sans visiter certains musées emblématiques serait tout de même dommage.

Nous avons toujours terminé la journée par un bon repas au restaurant, puis direction la location pour un repos bien mérité.

J’espère que cet article vous aura plu et que vous attendrez le prochain avec impatience…..

Bisous les Poucinettes

 

 

 

Produits terminés « spécial cheveux »

 

Coucou les Poucinettes !

Aujourd’hui je vous propose un article produits terminés « spécial cheveux » car mon sac se remplit à une vitesse folle. C’est également la raison pour laquelle je vous présente désormais mes produits terminés par thèmes et non plus à la fin de chaque mois, le tout pêle-mêle.

Gühl shampooing cheveux gras

Ce shampooing promet fraîcheur et devrait permettre d’espacer les shampooings jusqu’à deux jours. Personnellement je confirme le côté frais qu’il procure au cuir chevelu, son parfum est divin mais ne persiste pas plus longtemps que quelques heures. Quant au fait de pouvoir espacer les shampoings, je ne valide pas. Je ne le rachèterai donc pas.

Timotei Pure

Un incontournable de ma salle de bains ! Il est sans parabens sans silicone et sans colorants. Il est formulé pour les cheveux regraissant vite. Un pur bonheur à utiliser, même au quotidien, il n’agresse pas mon cuir chevelu. Il contient du thé vert bio et sent divinement bon. Il me permet de ne pas me laver les cheveux tous les jours, ce que je fais uniquement lorsque je ne travaille pas. Je rachète encore et encore.

OGX Argan Oil of Morocco

Je n’aime pas spécialement les shampoings de cette marque, il fait le job, il laisse les cheveux doux et brillants, rien de plus à rajouter. Il ne m’a pas donné envie de le racheter.

Mixa bébé shampooing très doux

Lui aussi se trouve toujours dans ma douche et je l’utilise deux à trois fois par semaine. Il est formulé pour les lavages fréquents et son parfum persiste toute la journée. Il n’abîme pas mes cheveux. Je valide et je rachète.

Herbal Essences

Version clearly naked qui ne contient ni colorants ni silicone. Spécial éclat des cheveux au thé vert et à la menthe. Il sent bon mais pour ma part, il ne sort pas du lot, pas plus qu’un autre shampoing. Je ne le rachèterai donc pas.

L’Occitane shampooing aux 5 huiles essentielles

Reçu dans le calendrier de l’Avent 2016… Composé d’huile essentielle d’angélique, de lavande, de géranium, d’ylang ylang et d’orange douce. Il lisse et adoucit les cheveux qui sont souples et brillants. Pas de mention spéciale de la part, je n’ai pas été particulièrement convaincue et je ne le rachèterai pas.

Schwarzkopf Gliss Kur

Shampooing réparateur qui contient 20 % de kératine qui lisse le cheveu et lui donne l’éclat de la soie. Sa composition est bien évidemment loin d’être irréprochable mais j’aime beaucoup l’utiliser de temps en temps pour le côté « cheveux légers » et son parfum addictif. Il figure également sur ma liste de favoris.

Head and Shoulders anti-démangeaisons à l’eucalyptus

Utilisé essentiellement par ma fille qui a parfois des pellicules et le cuir chevelu qui gratouille, elle n’a pas constaté un réel changement de cette situation, nous ne lui avons pas trouvé de points négatifs mais n’avons pas non plus été subjuguées par ce produit. Je ne rachèterai pas.

Shampooing sec Batiste Blush et cheveux clairs

De tous les shampooings secs que nous avons pu tester, ma fille et moi, nous revenons toujours vers ceux de la marque Batiste. Alors évidemment l’application d’un shampooing sec ne remplacera jamais un vrai shampooing mais cela permet de redonner un coup de frais lorsqu’on à la flemme de se laver les cheveux et de gagner une journée avant le prochain shampooing. Ma fille l’utilise le soir et le laisse poser toute la nuit. Cela semble très efficace. Et vous que pensez vous de cette utilisation ? Alors oui, Batiste, je rachète ….

Aussie Miracle Dry Shampoo

Là je sais que je vais faire hurler la plupart d’entre vous mais c’est le pire shampooing sec que j’ai pu tester. En effet, il laisse les cheveux extrêmement lourds mais ce qui est rédhibitoire, c’est son épouvantable parfum « de mémère ». Une horreur. Là je viens d’en pschitter un peu pour me remémorer son odeur mais rien que ça, cela me soulève l’estomac. Heureusement qu’il s’agissait d’un format voyage et de toute façon, il est encore plein. Non non et non, il ne reviendra jamais chez moi.

Après shampooing doux By U

Si vous me suivez régulièrement, vous saurez que j’apprécie les produits By U. C,est le premier produit cheveux que je teste. Cet après shampooing est formulé pour tous types de cheveux, il est sans parabens. Il contient de l’extrait d’hibiscus et du lait de coco. Bien que je n’aie rien à lui reprocher, je n’ai pas été séduite par son action. Je préfère les après shampooings de Ultra Doux par exemple.

Alors voilà les Poucinettes, cet article est terminé, je me ferai un plaisir de lire vos commentaires. Et si vous avez des produits capillaires à me recommander, je les testerai avec plaisir….

Mon voyage à New York City – décision et préparatifs

Coucou les Poucinettes !

Me voilà de retour sur le blog après quelques semaines d’absence, totalement investie dans la préparation de ce voyage.

Je vous propose une série d’articles sur ce magnifique voyage, étape par étape, pour partager avec vous mon expérience, mes activités mais aussi mon ressenti sur ce que j’ai aimé et moins aimé. Je vous donnerai également des conseils si vous aussi souhaitez un jour organiser un tel voyage.

On démarre aujourd’hui avec la prise de décision de partir à New York, ainsi que les préparatifs du voyage. Nous avons décidé de partir à New York au mois de novembre 2016. Nous avons entrepris ce voyage avec mon mari et sa fille, ainsi qu’avec mon fils et ma fille, soit 5 personnes. Je ne vous cacherai pas que cela représente un sacré budget.

Je n’ai jamais eu l’occasion de faire un grand voyage avec mes enfants, et étant donné que mon fils va terminer ses études cette année et quitter le nid familial, c’était l’occasion rêvée de nous faire ce cadeau et de partir tous ensemble.

Dès la décision prise de partir, nous avons commencé à chercher les différentes possibilités de vols. Nos critères n’étaient pas très stricts, personnellement je préférais un vol direct. Comme nous habitons à Strasbourg, nous avions la possibilité de rejoindre facilement soit l’aéroport à Paris soit celui de Francfort.

Nous avons également opté pour un vol sec, avec réservation d’un hébergement par nos soins car nous ne voulions pas passer par une agence de voyages.

Les différentes compagnies que nous avons consultées sur Internet offraient pas mal de possibilités, tant au niveau des villes de départs que des vols directs ou avec escale. Au fur et à mesure de nos recherches, et vu le temps de vol (environ 8 heures), j’ai souhaité m’orienter vers la classe « Économique supérieure », qui offre un peu plus de confort, surtout par rapport à l’espacement des sièges. Je suis grande avec de longues jambes, ce critère n’est donc pas négligeable pour voyager si longtemps.

Très rapidement notre choix s’est porté sur la compagnie British Airways, au départ de Paris, qui opère le vol vers New York pour le compte d’American Airlines. Nous avions décidé de partir le dimanche 9 avril, avec un retour le dimanche 16 avril. Nous avons donc pu commencer à chercher le vol qui nous conviendrait le mieux.

Je pense qu’il y a autant de tarifs différents que de sièges dans un avion ✈️, il est donc très difficile de faire un choix qui devrait être le bon. Pour cela, mon mari a une patience d’ange et a passé de longues heures à pianoter sur Internet. Ses recherches se sont révélées fructueuses puisqu’il a trouvé un Paris-New York, en classe « Affaires », moins cher qu’en « Économique supérieure ». Le fait de partir et de rentrer un dimanche a permis de pouvoir bénéficier d’un tarif intéressant, sachant qu’il s’agissait en plus d’un vol direct. Les vols avec escale sont bien sûr moins chers mais plus contraignants en terme de temps d’attente (nous avions trouvé un vol sympa au tarif intéressant, via Montréal, mais l’escale durait 7 heures, trop court pour entreprendre une rapide visite de la ville et trop long pour attendre à l’aéroport). Je vous parlerai un peu plus loin du bonheur de voyager en classe « Affaires ».

Une fois le vol réservé, nous avons commencé la recherche d’un hébergement. Nous avons tout d’abord consulté un site de réservation d’hôtels en ligne, mais lorsque nous avons vu le prix des chambres, nous avons vite abandonné l’idée de loger dans un hôtel à Manhattan. Nous avons donc cherché une location d’appartement (plus économique pour 5 personnes), et sommes sortis de Manhattan car les prix restaient très élevés. Il faut dire que nous ne recherchions qu’un pied à terre pour nous laver et dormir, inutile donc de prendre une location hors de prix. Nous avons trouvé un appartement de 3 pièces, deux salles de bains, une cuisine équipée pour 2000 euros la semaine. Ceci nous a permis de ne pas prendre tous les repas à l’extérieur mais de manger l’une ou l’autre fois à l’appartement.

Cet appartement est situé dans le Queens, dans le quartier d’Astoria, que vous pourrez situer sur la carte juste en-dessous.

Notre appartement  se trouvait à 10mn à pied de la station de métro « Broadway », qui dessert tout le sud de Manhattan, depuis Central Park, en s’arrêtant à tous les arrêts intéressants de la ville (Times Square, Union Square, Canal Street, et jusqu’à Battery Park, qui est le point de départ du ferry en direction de la Statue de la liberté). Donc de ce point de vue là, notre choix s’est révélé judicieux.

Avant de partir, j’ai également réservé le New York City Pass, qui donne accès aux 6 sites touristiques les plus importants de New York. Je vous mets ici le lien du site. Lorsque vous le commandez, on vous demande d’imprimer un coupon que vous pouvez échanger, à la première attraction choisie, contre le City Pass. Sur les 6 attractions proposées, la seule que n’avons pas faite est l’Empire State Building. Trop d’attente, il faut compter 2 heures de queue pour monter. Comme nous étions montés à Top of the Rock, c’est sans regrets.

Le site « Bons Plans Voyages New York City », dont voici le lien, a été une mine d’informations pour nous permettre d’organiser ce voyage. Il existe également une application « BPVNY », qui coûte 2,99 euros, et qui est utilisable hors connexion. Je m’en suis servie sans arrêt, soit pour me repérer en ville, soit pour trouver un itinéraire, soit pour élaborer un trajet en métro.

Notre vol partant de Paris, nous avons dû prendre des billets de TGV, pour aller de Strasbourg à Paris. Nous avons rejoint la capitale en 1h50, arrivant à la gare TGV de Charles de Gaulle. Notre avion partait également de Charles de Gaulle, nous avons rejoint l’aéroport depuis la gare TGV en 10mn à pied. Idéal !

Notre voyage pouvait commencer 😀 Je vous raconterai dans le prochain article le voyage en avion, l’arrivée à New York et notre installation dans notre location. Je vous donnerai également un aperçu du programme que j’avais élaboré avant de partir.

A très bientôt mes Poucinettes ✈️️

 

TAG : être une femme

Coucou les Poucinettes !

Je vous retrouve aujourd’hui avec un tag, que j’ai vu circuler sur Youtube et sur différents blog auxquels je suis abonnée. J’ai beaucoup aimé les questions, qui m’ont permis entre autres de me poser des questions sur lesquelles je n’avais pas encore eu l’occation de me pencher.

Je précise que ce que vous lirez ci-dessous n’est que le reflet de mon opinion personnelle.

A t’on vraiment besoin d’être mère obligatoirement pour qu’une femme se sente heureuse ?

Personnellement, ma vie n’aurait pas eu de sens si je n’avais pas pu avoir d’enfants. C’était pour moi une nécessité, un besoin, une envie et avant tout le plus beau métier du monde. La question d’avoir des enfants ou non ne s’est jamais posée.

Toutefois, je comprends parfaitement qu’il y ait des femmes qui ne souhaitent pas être mères, quelles qu’en soient les raisons. Si c’est leur choix, je respecte ce choix. Par contre, je pense qu’une femme qui veut être mère et qui, pour une raison ou une autre, ne peut pas réaliser ce désir, devra faire face à beaucoup de souffrances.

Donc non, on n’a pas forcément besoin d’être mère pour être heureuse, à condition que ce choix soit un choix véritablement personnel.

D’après toi, existe t-il toujours des métiers plus réservés aux femmes ou qu’aux hommes ?

L’inverse est vrai également ! Je pense que même en 2017, il y a encore des métiers qui sont plus spécifiquement réservés aux hommes et aux femmes. J’éprouve toujours beaucoup de joie lorsque je découvre, derrière la caisse de mon supermarché, un jeune homme qui scanne mes articles. Ou lorsque je vois une femme qui conduit un bus ou un camion.

Si tu avais eu le choix aurais -tu aimé être un homme ?

Non, pas du tout. Pour la simple raison que si j’avais été un homme, je n’aurais pas pu porter mes enfants ni leur donner la vie.

Penses tu qu’une femme peut être épanouie seule, sans être en couple ?

Bien sûr ! A l’heure actuelle, où la plupart des femmes ont une activité professionnelle et s’assument financièrement, elle peuvent parfaitement être épanouies sans être en couple. La question qui se pose ensuite c’est de savoir si c’est par choix ou parce qu’elle n’ont pas le choix. Si c’est par choix, pas de problème. Toutefois, si une femme est seule par nécessité, je ne suis pas certaine qu’elle puisse être pleinement épanouie.

Nous avons, nous les femmes, une chance énorme aujourd’hui, c’est de pouvoir decider de notre vie, c’est un atout très précieux.

On dit souvent qu’une femme qui prête réellement attention à elle, se vérifie par des mains toujours manucurés. Valides-tu cette règle ?

Non, je ne valide pas cette règle. Je pense au contraire qu’une femme aux mains toujours manucurées ne fait pas partie de celles qui mettent la main à la pâte à la maison. Impossible de faire le ménage, la vaisselle, le linge en ayant des ongles vernis et de les maintenir vernis tout au long de la semaine. Pour prendre mon exemple, je suis très active pour tout ce qui est tâches ménagères, jardinage, bricolage. Il m’est impossible de me vernir les ongles et de les retrouver intacts à l’issue de tous ces travaux. Je fais pourtant partie des femmes qui prêtent attention à elles. Et lorsque je suis de sortie, ou lorsque je sais que je n’ai pas d’activités manuelles prévues, je prends un réel plaisir à manucurer mes mains.

Qu’est ce qu’une femme naturelle pour toi ?

C’est une femme qui se sent bien dans sa peau, peu importe son âge, sa taille, son poids, son style vestimentaire, qu’elle aime se pomponner ou non, qu’elle porte des baskets ou des talons, une robe sexy ou un jeans, les cheveux longs ou courts. Bref, une femme qui s’assume et qui se sent belle et fière d’être femme.

As tu l’impression d’avoir autant de cran qu’un grand bonhomme sans tous les poils et l’entrejambe ?

J’ai envie de nuancer ma réponse en disant que cela dépend des situations. Attendre un enfant et le mettre au monde (moi qui ai accouché au temps où la péridurale n’était pas du tout systématique) est une étape dans la vie d’une femme qui certes est source de grand bonheur, mais également source de grande souffrance physique. J’ai toujours pensé que si les hommes devaient accoucher, il y aurait beaucoup moins d’enfants sur terre 🙂

Je pense que chaque être humain a du cran, est capable de résister aux épreuves, de faire face à des situations difficiles et que cela n’est pas une question de sexe.

5 raisons d’être une femme ( mise en scene ou non )

  • Donner la vie
  • Pouvoir mettre du vernis et du rouge à lèvres
  • Faire un strip tease
  • Mettre de la belle lingerie
  • Se permettre des fantaisies capillaires

Que penses tu des hommes au foyer ?

Je n’ai aucun problème avec les hommes au foyer, si tant est qu’ils prennent en charge les mêmes tâches que celles d’une femme au foyer. Je trouve cela d’ailleurs dommage qu’il n’y ait pas plus d’hommes au foyer, sujet encore assez tabou dans la société d’aujourd’hui. J’ai beaucoup de respect pour les hommes qui font ce choix.

Si tu étais un homme pour juste une journée que ferais tu ?

J’irai draguer les filles et je ferai pipi debout !

Qu’est ce qui représente le plus la féminité pour toi ? ( mentalement ou physiquement )

La féminité est une attitude, un état d’esprit, une façon d’être. Peu importe l’apparence physique à partir du moment où on se sent bien dans sa peau. La féminité n’est pas forcément la beauté, on peut être féminine en pantalon et en baskets. La société d’aujourd’hui nous offre une telle palette de possibilités, tant au niveau vestimentaire qu’aux différents engagements que l’on peut prendre, les idées qu’on peut défendre, les activités qu’on peut pratiquer qu’à mon avis, la féminité peut s’exprimer de plein de manières différentes. Et notre liberté, n’est-elle pas la plus belle façon d’exprimer notre féminité ?

Taches ménagères ? Que pour les femmes ou aussi pour les hommes ?

Dans la mesure où les deux travaillent, il n’y a pas de raison que les tâches ménagères ne soient pas partagées. J’attends de mon mari qu’il me donne un coup de main pour les tâches ménagères tout comme je vais lui donner un coup de main lorsqu’il fait des travaux ou bricole.

Que t’ évoques (ou que penses- tu de) cette phrase: Derrière chaque grand homme se cache une femme

Derrière chaque grand homme se cache une femme (ou un homme) et que derrière chaque grande femme se cache un homme (ou une femme). Que ce soit un époux, une épouse, un compagnon, une compagne, un père, une mère, un frère, une soeur, un(e) ami(e), chaque être humain a besoin de s’appuyer sur quelqu’un pour tenir debout, pour s’épanouir, pour se réaliser, pour se confier, pour être consolé, pour être aimé, pour aimer, pour donner, pour recevoir.

J’espère que ce tag vous a plu et que vous avez apprécié de le lire !

Mes produits terminés : soins du visage 👩

img_0946

 

Coucou les Poucinettes !

Je vous retrouve aujourd’hui avec un article sur mes produits terminés « visage », puisque j’ai décidé de modifier la presentation de mes produits terminés en les classant par catégorie, plutôt qu’en faisant un article contenant tous mes produits terminés, qui s’avère fastidieux à écrire mais également fastidieux à lire !

Masque sébo-végétal Yves Rocher

Il s’agit d’un masque purifiant pour les peaux mixtes à grasses, à appliquer sur peau propre, en fine couche. Après une dizaine de minutes de pose, il faut le rincer. Personnellement, j’utilise une petite serviette humide avec laquelle je retire le produit. Je rince ensuite encore une fois de plus avec de l’eau florale. Ce masque fait bien son job mais j’ai la peau légèrement asséchée après usage. Il faut donc bien penser à l’hydrater. Je suis susceptible de le racheter car il fait très bien son job.

Gel dermo-nettoyant Jonzac

C’est un gel, de la gamme REhydrate, conçu pour l’hygiène quotidienne des peaux sensibles et deshydratées.
La texture gélifiée et l’absence d’agent moussant irritant lui permettent d’être particulièrement adapté aux peaux sensibles.
Il nettoie efficacement tout en respectant le film hydrolipidique de la peau. Il est particulièrement recommandé pour les peaux normales à mixtes. Je l’utilisais sous la douche, comme un gel lavant, avec la brosse Clarisonic. Il produit une mousse très douce et très fine, qu’il suffit de rincer. Une hydratation du visage est nécessaire après son utilisation. J’ai bien aimé l’utiliser mais je ne pense pas le racheter.

Gelée démaquillante Mixa peaux sensibles

Cette gelée est enrichie en extrait de rose, elle soulage les yeux sensibles à chaque démaquillage et calme les irritations et les tiraillements. Elle enlève particulièrement bien tout le maquillage sur mes yeux (fards à paupières, crayons à sourcils, mascara non waterproof) avec une sensation de fraicheur très agréable. Pas besoin de frotter énergiquement, un léger passage suffit (ceci bien sûr en function de l’intensité de votre maquillage). C’est l’un des meilleurs démaquillant pour les yeux que j’ai pu tester et je le rachète en permanence.

Lotion Acqua Magnifica Sanoflore

Si vous êtes sujette aux excès de sébum, aux imperfections, vous avez souvent les pores dilatés au niveau de la zone T ? Cette lotion promet d’améliorer ces problématiques en purifiant l’épiderme et en stimulant le renouvellement cellulaire. Elle est compose d’un cocktail de 9 huiles essentielles (parmi lesquelles la sarriette, le thym, l’origan, la mélisse, la citronnelle ou encore le romarin) couplé à de l’eau de feuille de menthe poivrée. Elle a un parfum aromatique, dont la formulation est 100 % naturelle. Elle ne contient ni parabens, ni phénoxyéthanol, ni PEG, et ni bisphénol. Je l’utilise le soir après le démaquillage, sur un coton imbibé et j’insiste plus particulièrement sur ma zone T, très sujette aux excès de sebum. Je l’utilise également le matin au réveil, pour retirer les impuretés secrétées pendant la nuit.

Je pourrais la racheter, le seul point négatif que je lui trouve, c’est la présence d’alcool qui n’est pas conseillée lorsqu’on a la peau sensible.

Crème de jour L’Oreal Age Expert 55+

Il s’agit de la crème visage Age Expertise pour les femmes de 55 ans et plus, enrichie en calcium, qui s’avère être un puissant anti-rides et qui améliore l’élasticité et la texture de la peau. J’ai beaucoup apprécié le packaging très sobre, le pot en verre est par ailleurs également très sobre mais néanmoins élégant.

A l’ouverture, on découvre une crème blanche, à la texture souple et au délicieux parfum frais et fleuri. Une petite noisette de produit suffit pour l’ensemble du visage et du cou. Cette crème s’étale parfaitement bien, elle pénètre bien et ne laisse aucun fini gras. Elle convient parfaitement à ma peau mixte, je n’ai pas eu la peau qui brille après application. Son parfum, qui est chez moi un élément essentiel, est discret mais néanmoins présent assez longtemps. Concernant le résultat sur ma peau, elle est très douce, j’ai l’impression qu’elle est plus ferme.

Le dernier point, et non des moindre, est son prix. En effet, le pot de 50ml vous coûtera 5.90 euros, ce qui est vraiment super abordable pour un tel produit. Je ne la rachèterai pas car je voudrais tester tout un tas d’autres crèmes anti-rides.

Eau micellaire Uriage peaux sensibles
Il s’agit d’une micellaire contenant de l’eau thermale d’Uriage, formulée pour les peaux sensibles. Elle n’est ni pire ni meilleure que les autres mais ce n’est pas la formule démaquillante que je préfère. Personnellement, je suis fan des laits démaquillants. Elle fait bien son job mais ne m’a pas séduite plus que ça. Non, je ne la rachèterai pas.

Voilà mes Poucinettes, vous savez tout sur mes produits terminés « visage ». Je vous embrasse …..

 

Tag accro du maquillage 💄

img_0966

Coucou les Poucinettes,

Je reviens aujourd’hui avec un tag qui s’intitule « Accro au maquillage ». J’ai été taguée par la jolie Florah du blog Lilliflorah beauty  à qui je réponds avec plaisir 😀

Quelle est la marque de maquillage la plus représentée dans ton vanity ?

Je possède très peu de marques de luxe, dans mon vanity et sur ma table de maquillage vous trouverez surtout des marques abordables telles que Sephora, Essence pour les vernis, Kiko, Gemey. Je me maquille très peu et très discrètement, donc ces marques me conviennent parfaitement.

Le produit que tu es plus fière de posséder ?

Je n’irai pas jusqu’à dire que je suis fière de les avoir, toutefois elles font partie de mes palettes de « luxe », j’ai nommé mes palettes Naked de Urban Decay, la 1 et la 3, qui sont mes palettes les plus chères mais que finalement je n’utilise pas plus que les autres.

Si on t’offre un produit, quel est celui que tu choisirais ?

Certainement le Sérum de chez Clarins que j’ai déjà eu dans ses versions précédentes. J’aimerais beaucoup tester le dernier sorti mais franchement dépenser 80 euros pour un Sérum, ça me semble quelque peu excessif.

 Une marque qui te fait rêver ?

Aucune, je fais probablement partie de cette minorité de bloggeuses qui ne rêvent de posséder aucune marque en particulier. Je me contente des produits que mon budget me permet d’ acheter et je n’achèterai jamais aucun produit, soin ou maquillage, que je ne puisse me permettre d’acquérir ou qui viendrait grever mon budget.

L’achat qui t’a le plus déçue ?

Sans hésitation, la poudre HD de Make Up For Ever. Je ne sais pas si c’est moi qui m’y prends comme un manche mais cette poudre est tellement volatile que j’en mets partout et ça commence déjà à l’ouverture du pot. Résultat : impossible de l’utiliser sans ressembler à un arlequin.

Mon deuxième achat qui m’a déçue est le Sérum Advanced Night Repair d’Estée Lauder. Je me suis efforcée de l’utiliser plusieurs fois et dans des conditions différentes (matin, soir, avant la douche, après la douche), ce sérum me donne l’impression d’avoir de la bave d’escargot séchée sur le visage. Donc au risque de faire hurler la majorité d’entre vous, c’est un produit que je déteste.

Combien de rouges à lèvres possèdes-tu ?

Je dois posséder une trentaine de rouges à lèvres, dont un seul MAC (offert par mes enfants) et un seul Dior (cadeau de Noël). La plupart de mes rouges à lèvres viennent de chez Sephora, Kiko et Gemey ou l’Oreal. J’adore les rouges à lèvres mats, qui composent la majorité de mes rouges actuels.

Acheteuse compulsive ou raisonnée ?

Totalement raisonnée, je n’ai que très peu de maquillage et me contente d’utiliser ce que j’ai. Je me fais plaisir de temps en temps mais raisonnablement.

Indispensable que toute make up addict doit avoir ?

Un rouge à lèvres et un mascara. Ces deux produits se suffisent à eux mêmes pour sortir en ayant l’air soignée sans pour autant devoir passer une demi-heure dans la sale de bains 😃 Mais c’est une question individuelle qui n’engage que moi.

Maquillage pour Halloween ?

Rien, je déteste cette fête à mon sens totalement surfaite. Si elle amuse les enfants, en tant qu’adulte je n’y vois aucun intérêt.

Comment ranges-tu ton maquillage ?

Vous trouverez ici un article dédié à mon rangement maquillage. Je ne possède que peu de produits et suis contente de les avoir tous à portée de main. En effet je suis toujours choquée lorsque je lis des articles ou que je visionne des videos et que les bloggeuses parlent d’un produit « qui traînait depuis plusieurs mois au fond d’un tiroir ». Grâce à mon modeste rangement, j’ai une vue globale sur mon maquillage et j’utilise tous les produits achetés. Zéro gaspillage !

Merci à Florah d’avoir pensé à moi pour ce tag !

Bisous les Poucinettes…

 

 

Mes produits terminés : sous la 🚿 et un peu après …

img_0945

Coucou les Poucinettes !

Deuxieme opus de la nouvelle formule « produits terminés » avec aujourd’hui un article consacré aux produits utilisés sous la douche et un peu après.

Gommage corps énergisant By U à l’extrait de pamplemousse

Le principal ingrédient de ce gommage est le sel de Guerande. Ses grains sont bien denses, ce qui permet un gommage efficace. De plus il sent super bon le pamplemousse. Seul petit bémol, si on le laisse trop longtemps sur la peau, il picote. Donc rinçage immédiat. Ne pas oublier de bien hydrater sa peau après utilisation. Pour quelques euros, vous avez là un super produit. Je rachèterai sans problème.

Mousse de douche Nivea

J’ai craqué pour cette mousse de douche au délicat parfum Nivea. La mousse est super douce et très dense. L’application est agréable, elle se rince bien et laisse la peau douche. Je la trouve tout de même un peu chère (environ 4 euros) car elle se termine assez vite.  Je ne rachèterai pas.

Gel douche l’Occitane à la lavande

Ce gel contient de l’huile essentielle de lavande mais le parfum reste discret. Agréable à utiliser pour la douche du soir car la lavande a un effet apaisant. Et après une bonne journée de travail, c’est bien mérité. 13 euros les 250ml, je l’ai utilisée avec parcimonie. Je pourrais la racheter.

Manava gel douche à la fleur de Tiaré et orchidée

Manava est la marque distributeur des magasins Leclerc. Je ne m’attarderai pas sur ce gel douche qui n’a rien pour lui. Odeur chimique, composition épouvantable. À oublier très vite malgré son petit prix.

Gel douche Treacle Moon « Cinnamon night »

Rien de spécial à signaler concernant ce gel douche, parfumé à la cannelle. Ni bon ni mauvais. Je ne rachèterai pas.

Deodorant Mixa peau sensible

Je suis toujours fidèle à ce déodorant dont j’adore le parfum et l’efficacité. Je peux compter sur lui en toutes circonstances. Seul bémol, il contient des sels d’aluminium mais c’est ce qui le rend efficace. Je le rachète régulièrement.

Ushuaia déodorant à l’extrait d’orchidée

Ce déodorant est sans doute celui que je préfère car son parfum est tout simplement divin. Il est sans sels d’aluminium ce qui fait que je ne l’utilise pas tous les jours, et de toute façon jamais en été. Pour les journées intenses, j’utilise le Mixa (voir ci dessus). Je le rachèterai sans hésitation.

Voila mes Poucinettes, vous savez tout sur mes produits terminés sous la douche et un peu après 😀